Accueil

HISTOIRE de la YOUGOSLAVIE

Jusqu'au 4 février 2003, la République fédérale de Yougoslavie était un pays du sud-est de l'Europe.

Elle fut créée en 1918 comme Royaume des Serbes, Croates et Slovènes et rebaptisée « Royaume de Yougoslavie » en 1929. Après la Seconde Guerre mondiale, elle devint un État communiste, (Petar II Karadjordjevic fut le dernier roi) établi le 29 novembre 1943 à Jajce avec pour président Josip Broz Tito, mais, à la différence des autres pays communistes d'Europe centrale et orientale, choisit une voie indépendante de l'URSS et n'adhéra pas au pacte de Varsovie. Cela était possible car le pays s'était libéré seul de l'occupation nazie, sans l'aide directe de l'Armée rouge.
 
C'était un état fédéral composé de six républiques:
 
Bosnie-Herzégovine (capitale Sarajevo) 
Croatie (capitable Zagreb) 
Macédoine (capitale Skopje) 
Monténégro (capitale Titograd, redevenue aujourd'hui Podgorica) 
Serbie (capitale Belgrade) 
Slovénie (capitale Ljubljana) 
La république de Serbie comprenait en outre 2 régions autonomes (Kosovo et Voïvodine)
 
Après la mort de Tito en 1980, la tension entre les différents peuples grandit et, depuis 1991, la Slovénie, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine et la Macédoine ont toutes obtenu leur indépendance. Aujourd'hui restent seules les républiques de Serbie et Monténégro, le statut du Kosovo demeurant incertain. La présence d'importantes minorités ethniques dans les divers pays (régions serbes en Croatie et Bosnie, Croates en Bosnie, Albanais en Serbie (Kosovo) et en Macédoine, Hongrois en Serbie (Voïvodine)), a entraîné une succession de guerres sanglantes (en Croatie, en Bosnie et au Kosovo), par lesquelles les nationalistes serbes ont cherché à maintenir leur contrôle sur tout le territoire, alors que leurs adversaires ont tenté d'obtenir l'indépendance de régions ethniquement homogènes - toutes les parties utilisant pour cela à divers degrés des méthodes de « purification ethnique ».
 
L'ONU, ainsi que de nombreux pays individuellement, refusèrent dans un premier temps de reconnaître la confédération de la Serbie et du Monténégro comme le successeur de la République socialiste fédérale de Yougoslavie, bien qu'ils la reconnussent en tant qu'État indépendant. La situation a été résolue avec l'admission de la République fédérale de Yougoslavie aux Nations-Unies en 2000.
 
En 2002, la Serbie et le Monténégro sont parvenus à un nouvel accord portant sur leur coopération future comportant, entre autres changement, la fin de la Yougoslavie. Le 4 février 2003, le parlement fédéral de Yougoslavie dissolut le pays et accepta la création d'une fédération limitée des deux États restants. La nouvelle union des deux États est appelée Serbie-et-Monténégro.