Accueil

ECONOMIE SUEDE

 Pays encore à prédominance agricole en 1855 – avec alors 78 % de la main-d'œuvre employée dans l'agriculture, contre à peine plus de 3 % [en 1994] – la Suède a connu une industrialisation tardive. Au début des années 1960, les services, notamment ceux qui sont liés au secteur public et voués à la politique du bien-être, prirent le dessus.

 
Ressources minérales et énergétiques 
La Suède dispose d'un réel potentiel hydroélectrique. Les cours d'eau sont abondants et ont un régime régulier, et de longues séries de cascades et de basses chutes ajoutent à la puissance de ceux du Norrland. Les centrales nucléaires produisent 50 % de l'énergie électrique consommée. Le bouclier fennoscandien renferme d'importants gisements de minerai de fer à haute teneur: la Suède en est de loin le premier producteur d'Europe. Au centre du pays, des mines fournissent un minerai très pur. Le socle recèle aussi des métaux non ferreux sulfureux: cuivre, plomb, zinc, argent, or, soufre.
 
Agriculture et pêche 
En 1995, seuls 7 % des terres étaient labourables. La surface moyenne des exploitations est de 30 ha, et le fermage concerne plus de 40 % des terres arables. L'accroissement de la productivité a reposé sur l'utilisation accrue d'engrais chimiques et la sélection de semences améliorées. Du point de vue de l'utilisation du sol, les céréales l'emportent sur les oléagineux. Au total, 16 % des exploitations se caractérisent par leur orientation végétale, et 42 % sont tournés vers l'élevage.
Les pêcheries fournissent une ressource qui n'est renouvelable qu'à condition d'être ménagée sérieusement. En raison de la fixation de nouveaux secteurs halieutiques en mer du Nord, les chalutiers suédois se sont récemment orientés vers la Baltique et ses bancs de harengs.
 
Sylviculture
Depuis quelques années, la sylviculture est entrée dans un processus de mécanisation rapide. Le flottage du bois vers les usines situées à l'embouchure des fleuves est supplanté par la voie ferrée et, surtout, la route. Plus des deux tiers de la production sont transformés en pâte à papier, le reste, surtout des pins, est destiné aux scieries. Les usines de papier et de carton sont plutôt situées dans le centre et le sud du pays.
 
Industrie
Il faut attendre 1870 pour voir apparaître des formes d'industrie modernes. La métallurgie, fondée sur la combustion du bois et la force hydraulique, a vite pris une place importante dans les exportations. La production sidérurgique était traditionnellement orientée vers la préparation d'aciers de haute qualité, destinés à l'exportation. L'industrie automobile, de développement assez récent, est devenue exportatrice avec des firmes de réputation mondiale comme Volvo et Saab. Alors que les grosses unités sont localisées à Göteborg, Trollhättan, Linköping et Södertälje, les ateliers fournissant les pièces détachées sont, pour des raisons de décentralisation industrielle, répartis dans tout le pays. Les constructions navales, naguère puissantes et prospères, ont pratiquement cessé leur activité en raison de la sévérité de la concurrence. L'agroalimentaire, relativement puissant, est aux mains de coopératives agricoles.