Accueil

POPULATION ESTONIENNE

Avec une population estimée à 1,4 million d'habitants et une densité de 31 hab./km², l'Estonie est peu peuplée et l'origine de sa population est diverse : Estoniens 61,4 % , Russes 30,4 %, Ukrainiens 3,2 %, Biélorusses 1,9 %, Finnois 1,2 %. La question démographique est préoccupante depuis un certain nombre d'années en raison du faible accroissement naturel des Estoniens; l'immigration, surtout russe, l'a longtemps compensé, au prix d'un déséquilibre croissant en faveur de ceux-ci, mais on enregistre depuis 1994 une forte émigration (plus de 10.000 personnes par an, essentiellement russophones), qui n'a pas été contrebalancée par une immigration, qui reste très contrôlée. Depuis que l'Estonie est sortie de l'URSS, les Estoniens s'efforçent de marginaliser les Russes (définition très restrictive de la citoyenneté estonienne); les relations avec cette minorité, qui a perdu son statut social dominant, sont tendues. En janvier 1997, tout en rejetant les accusations portées par Moscou de non-respect des libertés de cette minorité, l'Union européenne a demandé à l'Estonie de favoriser l'intégration des «non-citoyens» en leur facilitant l'accès à la langue. En effet, selon les termes de la loi sur la citoyenneté adoptée en 1995, l'obtention de la citoyenneté est conditionnée à un examen portant sur la connaissance de la langue, de l'histoire et des institutions estoniennes. Sur les 430.000 russophones vivant en Estonie, près de la moitié d'entre eux n'ayant pas pu ou pas voulu opter pour la citoyenneté russe ou estonienne, sont de ce fait apatrides et ne peuvent ni entrer dans la fonction publique ni participer aux élections lors des scrutins nationaux. Ils bénéficient toutefois du droit de participation aux élections locales. 

 
Urbanisé à 70,5 %, le pays présente la même situation que les autres États baltes: les populations russophones se sont concentrées dans les zones industrielles et urbaines (96 % à Narva, par exemple), tandis que dans les campagnes dominent les Estoniens (88 % de la population rurale). Les plus grandes densités se trouvent au nord du pays (plus de 65 h./km²), dans les régions les plus industrialisées et les plus urbanisées. Tallinn, la capitale, concentre plus de 35 % de la population totale du pays. À l'ouest, les densités se situent autour de 20 h./km². Les villes sont de taille modeste (Tartu 104.900 h., Narva 77.800, Kohtla Järve 55.400 et Pärnu 51.500).