Accueil

GEOGRAPHIE SUISSE

 Etat de l'Europe alpine, situé entre la France à l'ouest, l'Italie au sud, l'Autriche à l'est et l'Allemagne au nord. Plus variée que sa forte ossature montagneuse, alpine et jurassienne, ne pourrait le suggérer, la Suisse se situe au carrefour des grandes civilisations européennes. Ce pays fédéral, où les cantons constituent de véritables Etats, cultive plus de spécificités que n'importe quel autre pays du Vieux Continent. Solidement attachés à leur neutralité, confirmée en 1815, les Suisses, bien que le chômage gagne du terrain, conservent le plus haut niveau de vie d'Europe.

Géographie physique Peu de pays offrent une telle diversité sur une superficie aussi réduite (41.290 km2). Aux hautes montagnes alpines (60 % du territoire), puis aux montagnes d'altitude moyenne – Préalpes et Jura – s'oppose, sur 30 % du pays, un plateau très humanisé. Chacune de ces régions se caractérise par une multitude de paysages différents, variété qu'explique notamment la multiplicité des facteurs climatiques, eux-mêmes influencés par l'ordonnance du relief. Aux influences atmosphériques s'ajoutent, en se combinant, d'anciennes différenciations humaines inhérentes à l'utilisation du sol.

On peut distinguer trois régions principales.

Les Alpes
Au sud et à l'est se dressent les Alpes (60 % du territoire). Chaîne de montagnes récente, elles présentent à la fois des paysages englacés (mont Rose, Bernina), des faces rocheuses dénudées (Eiger, Säntis) et de profondes vallées glaciaires (Rhône, Rhin). Reliées par des cols élevés, ces dernières sont accessibles toute l'année grâce à la mise en œuvre de moyens modernes de déneigement.

L'altitude moyenne se tient aux alentours de 1.700 m, plusieurs centaines de sommets dépassent 3.000 mètres. Au sud-ouest, dans le massif du Mont-Rose, la pointe Dufour, point culminant du pays (4.633 m) se dresse non loin de l'extraordinaire pyramide du Cervin, ou Matterhorn (4.478 m). À l'est, les Alpes des Grisons culminent au pic Bernina (4.049 m). Au centre-ouest, le massif de l'Aar (ou Alpes bernoises) possède trois sommets qui excèdent 4.100 m et le plus grand glacier d'Europe (Aletsch). Au nord de ces massifs cristallins, les Préalpes sédimentaires atteignent de moindres altitudes. Toutes ces montagnes ont été sculptées par les glaciers quaternaires (il en subsiste 140) et constituent le principal château d'eau de l'Europe (sources du Rhin, du Rhône, de l'Inn).

Le Jura
A l'ouest du lac Léman jusqu'au nord de Zurich, s'étend le Jura (10 % du territoire). Issu de la surrection alpine, l'arc jurassien est une chaîne calcaire composée de plis serrés; c'est une moyenne montagne qui culmine à 1.679 m au mont Tendre (au nord-est du lac Léman); le mont Dôle, voisin, atteint 1.678 m. Constituant une frontière entre la Suisse et la France, il forme une barrière caractérisée par l'absence de vallées transversales.

Le Plateau suisse
Région vitale de la Confédération suisse, entre les Alpes et le Jura, le Plateau suisse, dit aussi Moyen Pays ou Mittelland (30 % du territoire), doit également sa formation aux Alpes : accumulées sur près de 3.000 mètres d'épaisseur, les couches de sédiments, comme les formations de molasse arrachées aux montagnes en surrection, ont formé une vaste dépression ondulée, érodée par les glaciers, qui y ont laissé de nombreux lacs; ce paysage de collines et de plaines fertiles a été découpé par l'Aar et ses affluents.

 

Hymne national suisse