Accueil

BRAGANCA

 S'il est vrai que le Portugal possède un nombre impressionnant de châteaux, celui de Bragança compte parmi les plus beaux du pays. Perdue dans l'extrémité nord est du pays, dans une région relativement aride, Bragança fut rapidement abandonnée par ses protecteurs. Dès le XVe siècle en effet, soit moins d'un siècle après sa promotion au rang de duché (en 1442), les Bragances lui préféreront Vila Viçosa, moins rude et moins isolée. Peu importe, se diront les habitants de Bragança, car la ville, fière de ses libertés communales séculaires, se complaît à rappeler qu'elle possède la plus vieille maison municipale du Portugal. Quant à son isolement, il va aider à la préservation du site, ses fortifications et sa ville médiévale étant aujourd'hui admirablement conservées. 

Seul le XXe siècle va venir quelque peu transformer la physionomie des lieux, la découverte de minerais précieux et leur exploitation ayant permis la création de nouveaux quartiers extra muros.
L'attrait majeur donc des lieux est surtout la vieille ville et ses fortifications. De la place de la cathédrale (la Praça da Sé), empruntez la Rua dos Combatentes da Grande Guerra, rue commerçante assez agréable, située dans le prolongement de la place. À l'extrémité de cette rue, vous aboutirez à une jolie place du nom de Largo de São Vicente. Vous pourrez y voir l'Igreja de São Vicente. C'est dans cette église qu'aurait eu lieu le mariage secret d'Inês de Castro et de Pedro Ier. Après cette brève halte, poursuivez votre ascension vers le château en empruntant la Rua Trindade Coelho. L'escalade de cette petite rue pavée constitue une agréable promenade en soi, quoique pas de tout repos. Elle vous mènera directement à la porte fortifiée de l'enceinte.
A peine aurez vous franchi la porte de la vieille ville que vous serez surpris du calme et de l'atmosphère encore quasi médiévale qui y règnent. Même si nombreuses sont les rues et les places au Portugal ayant un cachet médiéval, peu d'entre elles peuvent, en effet, se vanter d'avoir su préserver leur atmosphère séculaire. Longez la rue principale jusqu'à son extrémité, où se dresse la forteresse. Avant d'entamer l'exploration de celle ci, remarquez sur votre gauche le très ancien pelou rinho (pilori). Sa base est constituée d'une sculpture représentant un sanglier que le pilori transperce. De l'avis des archéologues, la sculpture daterait de la préhistoire.
Edifiée en 1187 par Dom Sancho Ier, la forteresse comporte un beau donjon converti en palais au XVe siècle. En vous promenant tout autour, vous pourrez accéder à diverses tours d'où de magnifiques vues sur la vieille ville et son enceinte s'offrent aux regards. Toujours à proximité du donjon, l'Igreja Santa Maria mérite également une visite pour observer son beau portail baroque, agrémenté de deux colonnes torses. Juste à côté de l'église, la Domus Municipalis, la plus vieille maison municipale connue à ce jour au Portugal, constitue le seul exemple d'édifice civil de style roman du pays.