Accueil

PHILIPPE PETAIN

PERSONNALITES

 Formé à l'école militaire de Saint-Cyr, jeune général au début la guerre de 14-18, Pétain organise la défense de Verdun en 1916. Commandant en chef des armées françaises en 1917, il est élevé à la dignité de Maréchal de France en 1918.

Après avoir rétabli la situation pendant la guerre du Rif au Maroc (1925), il est nommé ministre de la guerre (1934) puis ambassadeur de France à Madrid (1939). Dans le même temps, son influence reste grande au sein de l'état-major français : il y défend la guerre de position défensive (stratégie de la France lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate).
Après la débâcle française, Pétain est appelé à la présidence du Conseil le 16 juin 1940. Il demande l'armistice et le 10 juillet 1940, obtient du Parlement, réuni à Vichy, les pleins pouvoirs. Il fonde alors l' "Etat français" et engage la France dans une politique de collaboration avec l'Allemagne.
A la Libération, il est jugé et condamné à mort. Sa peine est commuée en détention à perpétué par le général de Gaulle. Il meurt sur l'Ile d'Yeu où il a été emprisonné après son jugement.
 
 
TEXTE PROVISOIRE