Accueil

GUILLAUME LE CONQUERANT

PERSONNALITES

 ( 1027 - 1087)

Guillaume le Conquérant (vers 1027 - 9 septembre 1087), successivement connu sous les noms de Guillaume le Bâtard, Guillaume II de Normandie, Guillaume le Conquérant, et enfin Guillaume Ier, roi d'Angleterre, fils illégitime de Herleva (ou « Arlette ») et de Robert le Magnifique. Il naît à Falaise, Normandie. Il appartient à la sixième génération des ducs de Normandie depuis Rollon.
 
Enfance et adolescence :
Il accède au titre de duc de Normandie sous le nom de Guillaume II de Normandie à la mort de son père en 1035. Sa mère se marie alors avec Herluin, et donne deux demi-frères à Guillaume : Odon de Bayeux et Robert de Mortain. S'en suit une période trouble, où les barons se rebellent, car son jeune âge (8 ans) aiguise l'appétit de rivaux pour le titre, ce qui coûte la vie à trois de ses tuteurs.
 
En 1050, il épouse Mathilde de Flandres fille de Baudouin V, comte de Flandres à Eu, malgré les réticences du pape Léon IX (qui prétexte un lien de consanguinité au 5e degré), non sans avoir promis la construction à Caen de deux abbayes : l'abbaye aux Hommes dédiée à Saint-Étienne et l'abbaye aux Dames dédiée à la sainte Trinité. Il a de Mathilde six filles et quatre garçons dont :
 
Robert (1051-1134) duc de Normandie, qui épouse Sybille de Conversano, 
Guillaume II (1056-1100), dit Le Roux, roi d'Angleterre de 1087 à 1100, 
Adèle (1062-1137), qui épouse en 1080 Étienne de Blois (?-1102), 
Henri Ier Beauclerc (1068-1135), 
Constance (?-?), qui épouse Alain IV, duc de Bretagne. 
Dès qu'il est en âge, il part en campagne contre ses rivaux, ses vassaux. Avec l'aide de Henri Ier de France, il parvient à asseoir son pouvoir, notamment en défaisant les barons rebelles à la bataille du Val-ès-Dunes en 1047.
 
Accession au trône :
À la mort de son cousin Édouard le Confesseur, roi des Anglo-Saxons, en janvier 1066, Guillaume revendique son trône, affirmant qu'Edouard, sans enfant, l'a désigné comme héritier lors d'une visite que Guillaume lui fait (probablement en 1052), et qu'Harold Godwinson le lui a promis lorsque Guillaume le fait chevalier. Harold s'estime plus tard dégagé de sa promesse, arguant que Guillaume l'a trompé en le faisant jurer sur des reliques d'un saint dissimulées sous un livre. Guillaume, fin politique, profite de ce fait pour obtenir l'excommunication de Harold par le pape Alexandre II.
 
Pour donner plus de poids à sa revendication, Guillaume débarque en Angleterre le 28 septembre 1066, et défait Harold à la bataille de Hastings, le 14 octobre, suite à quoi il s'empare du trône. C'est ainsi que débute la conquête normande de la Grande-Bretagne. La conquête de l'Angleterre est le sujet de la tapisserie de Bayeux. Pour parachever son triomphe, il se fait couronner dans l'abbaye de Westminster (le jour de Noël 1066), ce que continuent de faire tous les souverains anglais depuis lors.
 
Guillaume introduit de profonds changements, parmi lesquels une fusion du système légal anglo-saxon avec la loi normande. En 1085 il commande ce qu'on peut appeler un recensement au sens moderne, le « Livre du Jugement Dernier » ou Domesday's Book, qui fait l'inventaire des hommes et richesses du royaume. Il fait aussi construire de nombreux bâtiments et châteaux, notamment la Tour de Londres.
 
Blessé par l'arçon de sa selle lors du pillage de Mantes, (à 60 ans il devient obèse), il agonise quelques jours en toute lucidité au prieuré Saint-Gervais, aux portes de Rouen. Il y meurt le 9 septembre 1087. Son corps est ensuite transporté, pour y être inhumé, à l'église Saint-Étienne de Caen. Son fils Guillaume II devient alors roi d'Angleterre à sa place.