Accueil

GERHARD SCHRODER

PERSONNALITES

 Gerhard Schröder, Chancelier de la République fédérale d'Allemagne. Né le 7 avril 1944 à Mossenberg, (Rhénanie du Nord-Westphalie), M. Gerhard Schroeder n'a pas connu son père, travailleur dans des foires, tué au combat en Roumanie en 1944. Il a grandi avec sa mère et ses cinq frères et soeurs. Bon élève, il a dû interrompre ses études à l'âge de 14 ans et occuper différents petits emplois.

Il a suivi une formation professionnelle commerciale avant de reprendre le cycle scolaire classique grâce à des cours du soir. Bachelier en 1966, il a poursuivi ses études de droit à l'Université de Goettingen jusqu'en 1976, date à laquelle il s'est installé à Hanovre pour y exercer la profession d'avocat.
 
Entré au parti social-démocrate en 1963, il a occupé de 1978 à 1980 le poste de président fédéral des jeunes socialistes (Jusos) et incarné une voie intermédiaire entre les adeptes du "capitalisme monopolistique d'Etat" et les "réformistes".
 
En 1980, il devient député au Bundestag dans la circonscription d'Hanovre. Elu à la présidence du SPD du Bezirk Hanovre, il accède en 1986 à la direction fédérale du parti et est membre du presidium national en 1989. Après son échec aux élections régionales de Basse-Saxe en 1986, il devient le chef de l'opposition au Parlement de Hanovre. A côté de ses activités politiques, il exerce son métier d'avocat jusqu'en juin 1990, date à laquelle il a été élu Ministre-Président de Basse-Saxe et prend la tête d'un gouvernement de coalition avec les Verts qui dure jusqu'en 1994.
 
Les résultats obtenus par M. Schroeder aux élections régionales de Basse-Saxe le 1er mars 1998 lui permettent d'emporter, sans équivoque et avec l'appui de M. Lafontaine, qui détenait la présidence du SPD depuis 1995, l'investiture du parti pour le poste de candidat-Chancelier.
 
M. Schroeder conduit son parti à la victoire le 27 septembre 1998 (40,9 % des voix soit 5,7 % d'avance sur la CDU-CSU). Il est élu Chancelier le 27 octobre par le Bundestag.
 
Reconduit Chancelier le 22 octobre 2002, (quelques milliers de voix d'avance sur son adversaire M. Stoïber), il forme pour la deuxième fois une coalition avec les Verts.
 
Il démissionne en mars 2004 du poste de Président du SPD, qu'il occupait depuis 1999.
 
Source: www.elysee.fr
 
 
 

 

Connexion utilisateur