Accueil

La MER EGEE

Cinq grandes îles, et des dizaines de plus petites, comme des pierres précieuses serties sur la soie du bleu profond de la mer Egée, qui constituent un important héritage, chargé d'une longue et riche histoire.
 
Construite sur les ruines de la cité antique du même nom, Mirina, chef-lieu de Limnos, offre au visiteur ses maisons de capitaines, ses ruelles pavées et des rencontres avec d'affables habitants. L'île elle-même est pleine de charmants villages.
 
Entre Limnos, Lesvos et Skiros, l'île quasi vierge de Agios Efstratios abrite dans sa partie nord-ouest une seule agglomération et des plages splendides.
 
Lesvos est par la taille la troisième île grecque. 
On y rencontrera de vastes olivaies, de denses pinèdes, des plages de sable, des monastères, de belles demeures traditionnelles et des maisons de maître. 
La longue histoire de l'île est partout visible. 
Mitilini, chef-lieu de l'île érigé sur les ruines de la cité antique. 
Partout se découvrent de jolis villages de bord de mer, près de plages magnifiques, comme Plomari, dont l'ouzo est réputé. 
Le village de montagne de Agiassos, aux ruelles courant au milieu de charmantes maisons, est construit au pied de l'Olimbos. 
Des plages de sable se trouvent à Vateron, à Kaloni, puis à Mithimna et la très célèbre Molivos : qui doté d'une couleur particulière, jouit d'une grande tradition en matière d'art populaire, c'est un rendez-vous d'artistes. 
Sur les hauteurs domine le fort byzantin ; un peu plus loin vers le nord, en redescendant, on retrouve la plage dentelée d'Eftalou ou celle de Pétra.
 
Au sud de Lesvos se trouve l'une des plus belles îles de la mer Egée : Chio (Hios). 
Ici, le bleu profond de la mer rejoint le vert des arbres. 
Ici, les vertes vallées embrassent les magnifiques villages où flottent les senteur du mastic des innombrables lentisques.
 
A Kambos, le vert des jardins et des orangers embrasse la pierre des maisons de maître. 
Les paysages de montagne recèlent de rares beautés, tels, à Volissos, la forteresse vénitienne et le monastère historique de Agios Georgios. 
Des paysages magiques annoncent la Néa Moni. 
Les villages ont conservé inaltéré leur caractère médiéval, comme à Anavatos et Mesta. 
Des ateliers de céramique fonctionnent à Armolia ; Pirgi est pleine de compositions picturales. 
L'île laisse découvrir des plages de galets, mais aussi de sable : le caïque permet de se rendre à Psara, îlot historique. 
Pays rocheux, abritant un unique village de style cycladique prononcé : c'est, à l'est de Chio, Inousses, qui possède de magnifiques plages de sable.
 
Tout près de l'Asie Mineure, se trouve Samos, l'île la plus orientale de la mer Egée : images de grappes du raisin de Samos, de feuilles de vigne et de vignobles. 
Le chef-lieu, Samos, est construit en amphithéâtre au fond d'une grande baie, à côté du port de Vathi. 
Karlovassi combine harmonieusement les platanes, les fontaines et les maisons néoclassiques avec les éléments modernes de la ville, les plages attirantes ne manquent pas : Kokari, Potami et ses galets.
 
Tsamadou et sa grande fréquentation, et Hrissi, la plus belle, dans la partie méridionale, Pithagorio ou Tigani offre les ruines de l'acropole antique et l'aqueduc d'Eupalinos, et plus au sud encore, le Ireo, sanctuaire consacré au culte de la déesse Héra.
 
Au sud-ouest de Samos, Ikaria présente des alternances de paysages impressionnantes : roches abruptes et dénudées au sud, auxquelles succèdent au nord des paysages calmes et sereins, et des plages magnifiques. 
A Agios Kirikos, chef-lieu de l'île, ce sont des maisons de capitaines d'une grande diversité. Therma est arrosé de sources radioactives réputées depuis l'Antiquité.
 
© Office national hellenique du tourisme