Accueil

Le DODECANESE

La plus grande des îles du Dodécanèse (qui s'étend sur 1398 km²) est Rhodes, connue comme l'île du Soleil. 
La ville de Rhodes, chef-lieu de l'île, est telle une médaille précieuse aux deux faces magnifiques. 
La première est la vieille ville, cité fabuleuse ceinte de murailles médiévales et traversée par la rue centrale des Chevaliers. Autour de celle-ci se presse toute l'ancienne cité avec son fort, ses auberges, l'hôpital des Chevaliers et le palais des Grands Maîtres.
 
La seconde face, c'est la ville moderne qui vibre d'une vie nocturne animée, cité aux larges rues dégagées, où se côtoient beaux immeubles, grands hôtels, des centaines de boutiques qui offrent tout ce que l'on peut désirer.
 
L'ensemble de l'île regorge de localités attrayantes, d'antiquités importantes et de belles plages : vallée des Papillons, Rodini, ruines de la Rhodes antique, Acropole de Lindos, sites archéologiques de Kamiros, Ialissos, et bien d'autres.
 
Au sud-est de Rhodes se trouve Kastelorizo. La bourgade de même appellation, très pittoresque, est la plus grande de l'île. Construite en amphithéâtre, elle arrive jusqu'à la mer. Cette petite île cache pourtant des curiosités importantes telles que la grotte marine de Parasta ou Fokiali, l'une des plus belles de la Grèce, et l'église des saints Konstantinos et Eleni.
 
Entre Léros et Ikaria se dresse la silhouette ascétique de Patmos, l'île que l'on a surnommée la Jérusalem de la mer Egée pour l'atmosphère de recueillement qui y règne au moment des grandes fêtes de la chrétienneté. C'est là, dans l'une des nombreuses grottes de l'île, que Saint Jean eut la vision de l'Apocalypse. Planté sur des hauteurs, l'imposant monastère de Saint-Jean le Théologien domine de jolies maisonnettes ou de sobres maisons de maître que semblent retenir les racines du saint monastère. 
L'image que gardera de Patmos le visiteur sera complétée par ses flâneries dans les golfes rocheux et sur les belles plages, avant qu'il ne passe dans les îlots voisins de Fourni, Lipsi et Agathonissi.
 
Collines nombreuses, baies profondes et vertes, riantes vallées et côtes dentelées : telle est Léros, dont les hauteurs sont dominées par une forteresse franco-byzantine.
 
Le gris, l'or et le vert, tons que côtoie l'azur de la mer et du ciel composent le tableau de Kalimnos, avec ses roches dénudées, ses plages dorées, ses vertes vallées. Pothia, chef-lieu construit en amphithéâtre, déploie les formes géographiques et colorées de ses maisons, de ses églises et de ses rues. Paysages séduisants aux charmants villages, dont l'un est arrosé de sources aux vertus thérapeutiques (radiumthérapie), et partout, des endroits pour se baigner et pêcher qui permettent de passer de reposantes vacances.
 
De blanches maisonnettes aux fenêtres colorées ouvertes sur le soleil, et plus loin, une rangée de moulins à vent, puis les grottes ornées de stalactites et de stalagmites, à Vathi et Vetsès, composent le paysage de la très jolie Asitpaléa.
 
Toute de verdure, Kos, qui s'étend entre Kalimnos et Nissiros, impressionne par des curiosités uniques, comme l'Asklépion, les maisons d'époque romaine décorées de magnifiques mosaïques, le palais des Chevaliers, les basiliques paléochrétiennes aux fresques remarquables et mille autres choses encore, disséminées sur toute l'île. Les villages, réputés pour leur beauté, sont nombreux : villages de pêcheurs, plages de sable paisibles ou au contraire très fréquentées.
 
Les maisons blanches se découpent sur le sol gris et volcanique de Nissiros : contraste qui frappe le visiteur lorsqu'il arrive dans l'un des jolis villages de pêcheurs pour se baigner et se reposer.
 
Les belles plages de sable fin, une nature vierge et des forts médiévaux font le charme de Tilos, qui maintient avec dévotion ses anciennes coutumes locales.
 
Des montagnes coupées de petits vallons, des criques splendides, mais aussi une longue tradition et le monastère de l'Archange Michel, décoré de fresques byzantines, signifient au voyageur qu'il se trouve à Simi.
 
A l'ouest de Rhodes s'étend un îlot montagneux, Halki tant chantée, paisible lieu de villégiature.
 
Karpathos la magnifique conserve avec amour et dévotion ses murs et coutumes. Les beautés incomparables des hautes montagnes de la partie nord de l'île rivalisent avec celles des plages bordées de tavernes de poisson.
 
© Office national hellenique du tourisme