Accueil

GEOGRAPHIE - ESTONIE

Etat sur la mer Baltique et sur le golfe de la Finlande, qui le sépare de la Finlande, l' Estonie (Eesti Vabariik en estonien) est bordée à l'est par la Russie et au sud par la Lettonie.

Résultat de l'érosion et de l'accumulation glaciaire du Quaternaire, l'espace estonien (45.100 km2) est en grande partie une plaine dont les altitudes ne dépassent pas 40 m, sauf dans le plateau calcaire septentrional, où les altitudes approchent 50 m. Les plus grandes hauteurs sont dues aux accumulations morainiques du sud (217 m au Kuutse Mägi) et du sud-est (318 m au Munamägi). Environ 10 % du territoire estonien recouvre la forme d'un archipel dans la Baltique, formé de plus de 1.500 petites îles, dont les plus grandes sont Saaremaa (2.673 km²) et Hiiumaa (989 km²). La côte est rocheuse et fragmentée; une falaise calcaire de 100 m de haut présente plusieurs sites favorables à l'installation des ports. 

Le climat est frais et humide (entre 550-750 mm/an). Plus de 1.400 lacs et le grand nombre des rivières (environ 150) témoignent du passé glaciaire de l'espace estonien. Les sols acides, podzoliques, supportent bien la végétation de résineux (60 % des forêts, qui couvrent 40 % du territoire), mais sont peu fertiles et inadéquats pour une agriculture intensive. Plus de 13 % de la surface du pays est le domaine des marais à tourbe.

La population estonienne

Moyenne des températures en Estonie