Accueil

HISTOIRE - BIELORUSSIE

La Biélorussie faisait partie du Grand Duché de Lituanie pendant les 13ème et 14ème siècles. En 1500 le Grand Duché s'unit avec la Pologne et la Biélorussie devint partie de l'Empire Russe après la dislocation de la Pologne à la fin du 18ème siècle. La République fit partie de l'Union Soviétique après le traité de Brest-Litovsk signé par les russes et les allemands en 1918 à la fin de la première guerre mondiale. Entre 1941 et 1944 la Biélorussie fut occupée par les forces allemandes qui avaient envahi la Russie, la région a gravement souffert de l'occupation allemande, presque 2 millions de personnes (incluant la population juive) trouvèrent la mort durant cette période. Avec les accords d'après-guerre, la Biélorussie retrouva son statut de République Soviétique, mais (seule parmi les Républiques Soviétiques) fut nommée membre des Nations Unies dans ses uniques droits comme une demande des Soviétiques pour obtenir un plus grand pouvoir de votes à l'Assemblée. L'ère soviétique d'après-guerre fut très prospère pour la République biélorusse qui devint le plus gros centre industriel de l'URSS et il y eut une forte immigration russe qui compte désormais qui compte un septième de la population actuelle. En manquant de mettre en place des griefs affectés, disent les républiques baltes, il y avait moins de pression pendant l'ère de Gorbachev. Le parti principal d'opposition, le front populaire russe, fut fondé en 1988 et a obtenu beaucoup de succès aux élections du Congrès des Députés du Peuple (maintenant dissous) à Moscou. Quand l'URSS fut désintégrée en 1991, le parti communiste républicain (CPB) s'empressa de se réaffirmer en tant que force politique majeure. Durant les trois années suivantes, dans des conditions remarquables de stabilité du niveau du pays, l'arène politique réfléchissait sur la création d'une nouvelle constitution (finalement instaurée en mars 1994) et sur les relations futures avec la fédération russe et l'ancienne union soviétique. Les dirigeants du parti politique (CPB) dominant en Biélorussie étaient motivés à maintenir les liens politiques et économiques avec Moscou et furent les premiers à proposer la création d'un Commonwealth des Etats Indépendants, une vague alliance des Républiques ex-soviétiques qui entra en vigueur rapidement et dont le siège se trouvait dans la capitale biélorusse, Minsk. Le Chef du Gouvernement actuel de la Biélorussie, Alexander Lukashenka, gagna les élections présidentielles de 1994 auxquelles il se présenta en tant que candidat ex-communiste pro moscovite et remporta près de la moitié des votes et la majorité sur les autres candidats. 

Une des promesses de Lukashenka était de supprimer la corruption (il était Président de la ligue anti corruption). Malencontreusement, le gouvernement de Lukashenka fut caractérisé par la corruption, le népotisme et les décisions arbitraires. Un référendum particulièrement douteux voté en 1996 légalisa les intentions de Lukashenka d'étendre ses fonctions officielles jusque en 2001 et augmenta largement son pouvoir. Le gouvernement a interrompu les relations, déjà difficiles à développer, de la Biélorussie avec l'ouest. Mais les préférences de Lukashenka allèrent vers des relations avec l'est et surtout avec Moscou. Celles ci furent renforcées par une série d'accords sécuritaires et économiques.