Accueil

L'ECONOMIE AUTRICHIENNE

ECONOMIE AUTRICHIENNEL'adhésion en 1995 de l'Autriche à l'Union européenne a eu des conséquences importantes sur son appareil productif, notamment sur l'existence d'un important secteur nationalisé qui, avant la fin des années 1990, représentait un tiers de l'économie et employait environ un million de salariés. De nombreux domaines, en particulier ceux de l'énergie, des télécommunications, des banques ont fait l'objet de mesures de privatisation et de restructuration. Cette politique a favorisé le redressement des comptes publics, fortement dégradés depuis les années 1970 par la politique sociale généreuse menée par les gouvernements successifs du chancelier Bruno Kreisky.
 
L'agriculture représente seulement 3 % du PIB et n'emploie que 6 % de la population active.
Au total, l'agriculture autrichienne ne couvre pas complètement les besoins de la consommation intérieure et le pays doit importer en quantité céréales, farine mais aussi fruits et légumes. Depuis 1990, l'agriculture biologique a connu remarquable essor : elle occupe aujourd'hui environ 10 % de la superficie agricole du pays.
 
Industrie
La part de l'industrie dans le PIB est passée de 49 % à l'aube des années 1970 à moins de 40 % à la fin des années 1990, évolution qui traduit l'accès de l'économie au stade postindustriel.
 
En raison de l'importance du secteur de la sous-traitance, l'Autriche est essentiellement un pays de petites et moyennes entreprises. Les grandes entreprises, de plus de 1.000 salariés, au nombre de 49, regroupent moins de 100.000 salariés.
 
Les points forts de l'industrie autrichienne sont l'industrie chimique (cellulose, pétrochimie), l'industrie textile et de l'habillement qui a choisi de se positionner dans le haut de gamme, l'industrie du papier et du carton-pâte grâce à l'exploitation de ressources forestières très abondantes, l'industrie électrique et électronique (plus de 400 entreprises fabriquent des composants électriques ou électroniques, de la puce jusqu'à la centrale électrique livrée clés en main), l'agro-alimentaire qui a largement bénéficié de l'intégration européenne.
Mais le secteur phare reste celui de l'industrie métallurgique et mécanique. L'Autriche est un pays exportateur de machines-outils.
 
Commerce et services
Les services comptent plus de 2 millions d'actifs, dont près de 500.000 dans le secteur du commerce, 250.000 dans les banques, les assurances et la gestion de l'économie. Le tourisme emploie près de 400?000 personnes, dont 325.000 salariés. Il constitue l'une des fleurons de l'économie du pays et a rapporté en 1999 33,16 milliards d'euros. L'Autriche bénéficie dans ce secteur de plusieurs atouts : des paysages à la fois alpins et danubiens, un passé historique prestigieux qui profite de la mode du tourisme culturel et une longue tradition d'accueil dans ce domaine.